Revenir aux autres articles

Le mental, cet ami trop débordant, comment le remettre à sa place

Mis à jour le 25 juillet 2020

heart 1

l'agitation du mental


As-tu déjà essayé de ne penser à rien ? C’est difficile, non ?


C’est vrai, dès que nous fermons nos yeux ou lorsque nous essayons de nous poser pour ne rien faire, nous sommes assiégés par des pensées...Cela peut même devenir insupportable.


Nous aurions environ 50.000 pensées par jour soit à peu près 35 pensées par minutes. Elles forment le mental, cette petite voix qui te dit sans arrêt ce que tu dois faire ou pas, qui te parle de ton futur ou de ton passé.


Alors, pour nous calmer, pour ne plus entendre cette voix souvent négative, nous allumons la télé ou nous nous précipitons sur le frigo pour nous faire plaisir et ne plus y penser.


Mais une fois le film terminé ou le gâteau englouti, elle revient nous tourmenter.


Il est possible de diminuer l’influence de cette voix sur notre vie.


Il existe un exercice que je pratique qui m’aide à ne plus trop entendre cette voix et à avancer dans mes projets.


Mais d’abord, pourquoi avons-nous cette petite voix qui nous parle ?


D’où vient cette voix ?


Elle serait le produit de notre mémoire, de notre éducation et de notre vécu.

Toutes nos expériences et les conseils que nous avons reçus dans notre passé nous reviennent pour nous assister dans notre vie.


histoire du mental


Nos ancêtres préhistoriques connaissaient déjà cette voix. Elle les a sortis de nombreuses situations délicates.


A cette époque, les hommes devaient lutter pour survivre face aux changements climatiques et aux prédateurs. Et cette voix était vraiment utile. Elle nous informait d’un danger plutôt que de nous montrer un magnifique coucher de soleil, c’était une question de vie ou de mort.


Ce mécanisme a perduré dans le temps à travers les générations, assurant la survie de l’espèce humaine.


Mais depuis plusieurs siècles, nos conditions ont changé. Nous n’avons plus de prédateurs et notre mode de vie actuel nous garantit la sécurité. Mais notre mental, lui, n’a pas eu le temps d’évoluer. Il fait toujours son travail d’alerte, nous surprotège alors que cela n’est plus forcément utile.


À la préhistoire, notre mental nous conseillait de rester dans notre zone de sécurité pour survivre mais aujourd’hui, cette zone est devenue une zone de confort. Nous n’osons plus rien tenter, plus rien expérimenter de peur de l’échec.


Il peut même arriver que notre mental fasse trop de zèle, tourne en boucle, entraînant des surchauffes de l’esprit, provoquant dans certains cas des burn-out.


Mais alors comment l’arrêter ?


Tu ne peux pas et surtout il ne le faut pas car cette voix peut être de bon conseil.


C’est elle qui va te dire de ne pas passer dans cette ruelle sombre la nuit ou de ne pas boire avant de conduire.


Il faut juste remettre le mental à sa juste place, pour qu’il ne soit pas trop envahissant.


Comme pour un bon ami, tu dois apprendre juste à l’écouter et à décider si cela t’est utile ou pas.


D’accord mais tu vas me demander concrètement comment tu peux faire cela ?


mental calme



En pratiquant la méditation en pleine conscience.


Tu vas apprendre à mettre de la distance entre cette voix et toi. Tu vas te rendre compte que ces pensées ne sont pas toi mais elles ne sont que des pensées, elles n’ont rien de réelles.


10 minutes par jour suffisent pour voir les résultats au bout de quelques semaines. Tu seras plus calme, plus attentif.ve.

Il y a un an, j’étais souvent stressé et j’avais souvent des tocs comme vérifier plusieurs fois si la porte d’entrée était bien fermée. Après le travail, je passais également mes soirées à regarder des films pour me “détendre”.


Depuis un an, je pratique régulièrement la méditation et je n’ai plus mes tocs et je suis plus détendu. Au début, ce n’était pas facile de rester assis et d’entendre ma respiration mais avec le temps, ça l’est devenu.


Si la méditation est trop difficile pour toi, tu peux pratiquer une autre activité en pleine conscience. Tu peux faire du sport, ou te promener en forêt, ou encore bricoler ou jardiner.


L’important est de rester concentré.e sur ce que tu fais et quand tu sens que ton esprit part dans tes pensées. Tu reviens dans ce que tu faisais. C’est cela faire une activité en pleine conscience.


Faire ces exercices en pleine conscience va te permettre de t'entraîner à ne plus être influencé.e par ton mental et au final tu vas pouvoir décider de ce que tu veux vraiment au fond de toi...et ça, ça change tout.


Exerce-toi régulièrement encore et encore et encore.


Comme pour le sport ou toute activité,n’abandonne pas, tu ne verras des résultats que si tu t'entraînes régulièrement.


Si tu le fais, ta vie peut changer réellement.

Partage logo FB logo Twitter logo Linkedin email email

Écrit par Pradeep

heart

Vos avis

1 avis.

Donne ton avis en tant qu'invité.e ou connecte-toi si tu es inscrit.e. Je me connecte
avatar
invité_1935
(12/10/2020)

La méditation est un bon réflexe pour évacuer ses tensions mais je n'arrive pas à la pratiquer régulièrement. Heureusement je m'oblige à aller en forêt pour faire le vélo ou la marche pour essayer de respirer de façon bien détendue et oublier les pensées négatives.

Tous les deux , continuez à nous donner vos conseils pour apprendre à se débarrasser de ce qui nous nuit pour mieux vivre!

heart shareReporter

Abonne-toi à notre newsletter du changement !

Reçois des articles inspirants, nos conseils et des témoignages pour réussir ton projet de vie.