Revenir aux autres articles

SEO : bien débuter son référencement naturel

Mis à jour le 15 juin 2020

heart 2

seo sur google


Tu t'es lancé dans ta nouvelle activité et tu viens de créer ton site internet.

Tu aimerais que ce site te fasse venir beaucoup de clients. On t’a peut-être parlé de SEO et de référencement.

Je vais te donner les conseils de base pour bien commencer ton référencement naturel.

Je m’appelle Pradeep et il y a plusieurs années, j’ai créé un site internet qui a eu un trafic de plus d’un million de visiteurs par mois, uniquement en travaillant le référencement.

Le référencement, ça n’est pas compliqué. Il faut juste être méthodique.

Commençons par une petite définition.


Que veut dire SEO ?


Je vais t’expliquer rapidement ce que c’est, après on passera à la pratique.

SEO veut dire Search Engine Optimization, c’est l’optimisation pour les moteurs de recherche.


Le SEO regroupe en fait un ensemble de méthodes pour positionner et référencer son site sur les moteurs de recherche. Mieux tu es placé et plus ton site aura des visiteurs.


Avec plus de 92% de parts de marché, Google est le moteur de recherche le plus utilisé en France.


part de marché des moteurs de recherche en France

C’est pour cela que, je ne vais parler ici que de méthodes pour un référencement sur Google.


Bien choisir ses mots-clés cibles


Les mots-clés sont les mots que tape un internaute sur le moteur de recherche Google quand il veut avoir une information ou une réponse à une de ces questions.


La première chose que tu dois faire, c’est de bien choisir tes mots-clés cibles, c’est à dire les mots-clés sur lesquels tu souhaites être bien positionné sur Google.


Par exemple, imaginons que j’ai un site internet qui propose des produits amaigrissants.

La première idée que je peux avoir est d’essayer de me positionner sur les mots-clés cibles suivants

  • produit pour perdre du poids
  • produit régime
  • produit minceur


Mais quand tu tapes ces mots-clés sur Google et tu regardes le nombre de résultats, tu vois :


  • pour “produit pour perdre du poids”, il y a plus de 33 millions résultats (ce nombre peut varier selon les jours)
  • pour “produit régime”, plus de 83 millions résultats
  • pour “produit minceur”, plus de 18 millions résultats.


Tu comprends bien que tu vas avoir beaucoup de travail pour dépasser tous ces sites et faire partie du top 3 :-)


C’est pour cela qu’il est préférable de choisir des mots-clés cibles moins concurrentiels.

Imaginons que mon site vend beaucoup de crèmes amincissantes à utiliser après une grossesse.

Si je choisis les mots-clés cible “crème minceur raffermissante après accouchement”, je vois qu’il y a environ 250.000 résultats. Cela semble plus jouable.


D’un autre côté, si j’utilise des mots-clés trop ciblés, du type “crème minceur raffermissante après des énormes vergetures”, je vais avoir environ 45.000 résultats mais du coup, j’aurai très peu de personnes qui vont taper ces mots, donc à fortiori peu de visiteurs.


Pour t’aider à trouver les bons mots-clés, tu peux utiliser les outils suivants que j’utilise quotidiennement :

  • Google Keyword Planner (nécessite un compte Google)
  • Ubersuggest


Ces outils vont te donner une idée du volume de recherche avec tes mots-clés, c’est à dire le nombre de recherches effectuées par mois. Cela va t’aider à arbitrer entre la difficulté de positionnement et le nombre de visiteurs potentiels.


J’utilise également la barre de recherche de Google, je tape les premiers mots et j’attends que Google me donne les expressions qui sont les plus tapées.

recherche des mots clés cibles

Une fois que tu as défini tes mots-clés cibles, il est temps de passer aux bases du référencement.


Les trois bases du référencement


Le SEO repose sur trois bases qu’il faut connaître si tu souhaites te retrouver dans le triangle d’or (les 3 premières places) de Google : la technique, le contenu et la popularité.

les 3 piliers du référencement

Ces bases vont permettre à Google de bien comprendre ton site et d’apprécier sa pertinence vis à vis des mots-clés que tu as ciblés.


On peut faire une analogie avec un film au cinéma. Un film cartonne au box office parce que les images et la bande sonore sont géniales, parce que l’histoire est passionnante et que le bouche à oreille fonctionne.


La qualité des images et de la bande son représentent la technique, le scénario le contenu et le bouche à oreille la popularité de ton site.


Tu peux travailler facilement la technique et le contenu, pour la popularité, c’est plus compliqué. La popularité, tu ne maîtrises pas trop...en fait si, je t’en parlerai un peu plus loin.


N’oublie surtout pas une chose, le but de Google est de satisfaire son client. Quand l’internaute fait une recherche, il doit être content du résultat fourni par Google.


La technique


La technique est la manière dont ton site est codé. Plus il est bien fait et mieux Google le comprendra et pourra l’intégrer à son moteur.

Sans cela, tu n’as aucune chance de voir ton site dans les premiers résultats.

Pour cette partie, il faut avoir quelques connaissances dans la conception de sites internet ou l’utilisation de CMS (exemple wordpress) surtout si tu dois faire des corrections.


Il y a plusieurs points à surveiller et à travailler dans la technique. Nous allons voir les principaux.


La vitesse de ton site sur mobile


la vitesse du site sur mobile


La première chose que tu dois t’assurer est la vitesse de chargement de ton site.

Aujourd’hui, Google privilégie les sites qui se chargent rapidement sur le mobile.

Normal, la plupart des personnes consultent internet via leur téléphone portable.

Tu peux utiliser Google insight, un outil de google, pour vérifier la vitesse de ton site. (https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/?hl=fr)


Saisis l’url de ton site et tu obtiens une note sur 100. Tu ne dois pas être en dessous de 50 sur le mobile. L’outil te donne des indications sur comment améliorer ta note. Plus ton score est meilleur et plus tu vas te placer dans les premiers résultats.


La compatibilité mobile


Ton site doit être aussi compatible mobile c’est à dire que pour Google, il s’affiche bien sur le mobile.

Tu peux le tester avec l’outil de Google disponible sur le lien ci-dessous

https://search.google.com/test/mobile-friendly

Google te dira si il est compatible ou pas pour lui.


La sécurisation des données sensibles


Si ton site conserve des données sensibles (comptes utilisateurs ou carte bancaire) comme c’est le cas pour des sites e-commerce, assure-toi que tu utilises un domaine sécurisé c’est à dire que tu emploies le https (un petit cadenas doit apparaître à côté de l’url de ton site sur le navigateur). Ça permet de signaler à Google que ton site est fiable.


le site configuré en https


Si l’url de ton site utilise encore le http, contacte ton hébergeur pour installer le https. Souvent, cette option est gratuite ou pas trop chère.

Installe-le. Cela va rassurer également tes visiteurs quand ils visiteront ton site.


Le titrage avec les balises Hn


Les balises h1, h2, h3…etc sont comme pour les titres et sous-titres d’un document texte qui définissent les chapitres et les sous-chapitres.

Ils vont permettre à Google de comprendre la hiérarchie et la structure de ta page.


Toutes tes pages doivent contenir au moins un titre h1 et uniquement un titre h1, pas plus.

Tu peux ensuite utiliser plusieurs sous-titres h2, h3,...etc. Personnellement, je n’utilise que h1, h2,h3 et rarement les autres sur mes pages. Le visiteur risque de se perdre dans la lecture.


Si on extrait uniquement les titres et sous-titres de ta page, on doit comprendre de quoi parle ta page. Si ce n’est pas le cas, tes titres sont à retravailler.


Les balises title et méta description


Tu dois penser à remplir la balise title et la balise méta description de ta page.

La balise title et la balise méta description sont les balises qui se trouvent dans le header de ta page dans le code html (nb: le header est la partie du code html comprise entre les balises <head> et </head>).


Les contenus de ces balises vont être affichés dans les résultats de recherche de Google et vont inciter les internautes à cliquer sur votre lien, d’où l’importance de bien les travailler.


Les images


Aujourd’hui, c’est indispensable d’avoir de belles images sur son site et en particulier pour les articles d’un blog. Cela améliore grandement l’expérience utilisateur.

Google est donc sensible à ce point.


importance des images sur un site


Pour les images de ton site, pense à insérer des mot-clés (ou des synonymes) dans le nom des fichiers.


N’oublie pas surtout pas de remplir l’attribut alt de tes images dans le code de ton image. Comme dans l’exemple, ci-dessous :


<img src=”url de ton image” alt=”une petite description d’une dizaine de mots max de ton image”>


Google utilise cet attribut pour comprendre tes images.


Utilisation du style gras


Mets en avant des expressions importantes de ton texte en le mettant en gras (balise <b> ou <strong>).

Cela va aider Google à mieux comprendre ta page et à l’associer à ta thématique dans son moteur de recherche.


Les urls de ton site


Lors de la création de tes urls de tes pages, pense à y intégrer tes mots-clés cibles.

Cela améliorera beaucoup le référencement de tes pages sur Google.

Pour la définition de tes urls, n’utilise surtout pas de caractères accentués ou exotique, ni d’espace, utilise le tiret pour séparer les mots et pas d’underscore (tiret du bas).

En lisant l’url de ta page, on doit comprendre quel est son sujet.


Le maillage interne


Le maillage interne représente les liens que se font les pages de ton site entre elles.

Plus il est bien fait et plus Google va facilement parcourir ton site...et donc l’indexer.


Autre point, essaie de faire en sorte (dans la mesure du possible) que chaque page de ton site soit accessible au bout de deux clics maximum de ta page d’accueil.

Google et ton visiteur pourront plus facilement naviguer sur tout ton site.


Nous avons fini avec les points principaux à travailler pour la technique. Maintenant, nous allons voir la partie qui va faire toute la différence avec tes concurrents : le contenu.


Le contenu


importance de la qualité de la rédaction du contenu


Aujourd’hui, Google attache une attention particulière à la qualité du contenu de ton site.

Il est capable d’analyser et de comprendre de quoi tu parles.


N’oublie pas que Google et toi avez un objectif commun...répondre le mieux possible à la recherche de l’internaute.


Tu dois l’intéresser et donc publier du contenu P E R T I N E N T !!!


...Et c’est ainsi que tu pourras bien te positionner dans le classement des résultats de Google.


Certes, ton continu doit répondre à la recherche de ton visiteur mais surtout le faire réagir :

  • soit en lisant d’autres pages,
  • soit en s’inscrivant à ton site ou à ta newsletter
  • soit en achetant tes produits ou services.


Si ton visiteur fait partie des clients que tu cibles, il n’y a aucune raison pour qu’il ne fasse pas une des actions ci-dessous...à moins que ton contenu soit sans intérêt pour lui.


Donc tu dois travailler ton contenu pour créer une émotion et donc le faire réagir.


Ta page doit contenir au moins 500 mots utiles (ce sont les mots qui sont dans le corps de ta page, pas dans l’entête ni dans le pied de ta page). L’idéal est que tu arrives à 1500 mots surtout si tu écris des articles de blog (Google aime bien les articles de blog 😉 )


Pense surtout à y insérer tes mots-clés cibles. Fais-le de façon naturelle. Cela ne doit surtout pas sonner faux quand tu te relis.


Attention, pas plus de 5-7 fois dans tout le texte (de 500 mots) sinon Google va comprendre ton jeu et te pénaliser. Tu peux insérer à la place des mots qui sont synonymes ou connexes (par exemple pour parler de régime, tu peux écrire minceur, amaigrissement, perte de poids…)


Tu te souviens des balises Hn, pense à y intégrer des mots-clés cibles ou équivalent mais attention aux répétitions excessives.


Le contenu de ta page doit être unique...surtout ne reproduis pas le même texte sur plusieurs pages de ton site et encore moins ne copie pas le contenu d’un autre site.

Google déteste le contenu dupliqué et il te le fera payer cher.


Une dernière chose sur le contenu, tu dois absolument gagner la confiance de ton visiteur. Il doit sentir que tu es quelqu’un de fiable et qu’il peut compter sur ton contenu pour l’aider dans sa recherche. Ton contenu ne doit pas être superficiel, il doit être détaillé et avoir de la consistance.

Pour avoir la confiance de ton visiteur, tu peux aussi ajouter par exemple ton numéro de téléphone professionnel (fixe si possible) si tu es une société ou un artisan, afficher les avis de tes clients si tu en as ou mettre une photo de toi.


Maintenant, parlons de la dernière base du référencement.


La popularité


la popularité du site


Un site est populaire pour Google s’il reçoit beaucoup de liens de qualité provenant d’autres sites d’autorité et pertinents.


Qu’est-ce que cela veut dire ? Un peu d'histoire...


Il y a quelques années, Google estimait la popularité d’un site uniquement par le nombre de liens qui pointaient sur ce site.

On cherchait donc à avoir un maximum de liens qui renvoient sur son site en l’enregistrant sur tous les annuaires du net qui existaient. Certains payaient même pour avoir ce précieux lien et d’autres n’hésitaient pas à spammer les forums. C’était un peu le Far Ouest 🔫. Tout était permis.


Cette époque est finie et Google a fait le grand nettoyage.


Aujourd’hui, les liens qui comptent pour Google sont des liens qui proviennent de sites qui sont reconnus dans leur thématique et qui ont de la notoriété.


Comme tu le vois, cela va être compliqué de travailler cet aspect du référencement.


Comment faire alors ?


La première chose est de travailler encore et encore son contenu pour qu’il soit vraiment de qualité. Ainsi les personnes vont le recommander et vont naturellement faire des liens vers ton site en le partageant (D'ailleurs, si tu aimes cet article, pense à le partager à tes amis 😉 ).


L’autre chose est que tu peux faire connaître ton site à des blogueurs ou à des journalistes. En effet, ils sont à la recherche de nouveautés à raconter à leurs lecteurs. S’ils sont conquis, ils te feront un article avec un joli lien sur ton site.


Bonus : les indicateurs à surveiller


Pour mesurer la qualité de ton contenu, tu dois observer des indicateurs.

Ces indicateurs vont te dire si ton contenu plaît à tes visiteurs et à Google.


Les indicateurs métriques du site


Pour cela, tu dois installer un script qui va te permettre de visualiser ces indicateurs.


Tu peux utiliser Google Analytics (qui est le plus connu mais aussi avec le risque de fournir des données supplémentaires sur ton site à Google) ou Matomo (qui peut être hébergé sur ton site et qui est plus respectueux de la vie privée). Ils sont tous les deux gratuits.


Il y a beaucoup d'indicateurs qui sont remontés par ces outils mais personnellement, j’utilise les indicateurs suivants :


  • le taux de rebond : exprimé en %, plus ce nombre est bas et plus cela signifie que tes visiteurs continuent leur navigation sur ton site après la première page.


  • le temps passé : c’est le temps moyen que dure une visite sur ton site. Plus il est long, plus ton site intéresse tes visiteurs.


  • le nombre de pages vues : c’est le nombre de pages que consultent en moyenne tes visiteurs. Comme pour le temps passé, plus il est important, plus ton site est pertinent sur sa thématique.


  • le nombre de visiteurs directs : ce sont les visiteurs qui viennent directement sur ton site sans passer par un intermédiaire (Google, réseaux sociaux, liens d’autres sites...). Un de mes objectifs principaux est de faire grandir ce nombre au cours du temps. C’est un indicateur très fort de la popularité de ton site.


Un autre outil que j'utilise beaucoup est un site qui va me donner les positions de mes mots-clés cibles sur Google:

https://seo-hero.ninja/


Tu rentres ton mot-clé cible, puis l'url de ton site et sur quel moteur de recherche tu veux l'analyse.

Le site te renvoie la position de ton site sur chacun des 14 datacenters de Google en France.

Datacenters? Qu'est ce que c'est ?

En fait, tu dois savoir que le moteur de recherche Google en France ne se trouve pas sur un ordinateur mais sur plusieurs ordinateurs, qu'on appelle datacenters. Les demandes de recherche sont tellement nombreuses que Google a été obligé d'utiliser plusieurs ordinateurs (datacenter) pour toutes les traiter.

Donc quand tu fais une recherche sur ton navigateur, tu vas interroger un des datacenters de Google pour récupérer le résultat de ta recherche.

Selon le datacenter, les résultats peuvent être sensiblement différents.

Grâce à cet outil, tu vas pouvoir suivre la progression de tes mots-clés cible.


Surveille régulièrement tous les indicateurs que je t'ai donnés. Ils vont te dire concrètement si tu as un site de qualité.



En résumé


seo un long chemin


Le référencement de ton site doit se travailler continuellement en privilégiant le contenu et l’expérience utilisateur.


Tu aimerais savoir dans combien de temps, ton travail de référencement va te donner des résultats. Malheureusement, je ne peux pas te le dire. Google lui seul le sait 😉.

Surtout ne grille pas les étapes, ne sois pas tenté.e par des raccourcis que tu peux trouver sur internet et qui te feront tout perdre un jour.

Ceux qui te garantissent qu’ils peuvent te faire arriver en première place de Google au bout de quelques semaines ou mois utilisent des techniques douteuses.

Tu dois savoir que Google améliore sans cesse son moteur pour détecter les fraudeurs. Rien ne lui échappe 😀.


Si tu travailles bien ton contenu et le code de ton site, tu devrais voir les premiers résultats au bout de 6 mois voire un an. Cela peut paraître long mais la qualité et la patience sont les clés d’un bon référencement durable.


Si tu suis les règles, tu verras que cela en vaut la peine.


Je terminerai par un dernier conseil important.

Ton trafic ne doit pas dépendre uniquement de Google. À terme, il ne devrait représenter qu’au maximum 40% de ton trafic total. Car imagine que tu sois dépendant à 90%, voire plus, et que Google décide de te virer de son moteur pour une raison obscure…tu es mal !!!

Fais en sorte que tes visiteurs viennent directement sur ton site, travaille la fidélité, ta newsletter, pense également aux autres sources d’acquisition que sont les réseaux sociaux.


J’espère que maintenant tu comprends mieux les bases du référencement.

Si tu veux en savoir plus sur un point ou si tu as une question, tu peux me le demander dans les commentaires.


Je te souhaite de bien démarrer ton référencement !

Encore une dernière chose, si tu penses que cet article est utile, partage-le à une personne à qui cela pourra servir.

Partage logo FB logo Twitter logo Linkedin email email

Écrit par Pradeep

heart

Vos avis

Aucun avis. Sois le ou la première à donner le tien.

Donne ton avis en tant qu'invité.e ou connecte-toi si tu es inscrit.e. Je me connecte

Abonne-toi à notre newsletter du changement !

Reçois des articles inspirants, nos conseils et des témoignages pour réussir ton projet de vie.