Nos conseils pour se reconvertir en ébéniste et le témoignage de Sacha qui s'est reconverti !

Sacha notre mentor ébéniste

Sacha, notre mentor qui s'est reconverti, nous le dit, “être ébéniste est un métier d’art et de passion.” Si tu choisis cette voie, “tu vas apprendre à vivre autrement.” Ce n’est pas un métier qui va te permettre de devenir riche. L’argent ne doit clairement pas être une priorité. Voilà c’est dit !

Si tu veux devenir ébéniste, c’est avant tout une histoire de passion, d’attirance forte pour le bois et pour le travail manuel. Sacha a découvert sa vocation au gré d'un voyage en Amérique Latine. Il a rencontré des artisans, des menuisiers. Le travail manuel a résonné en lui alors qu'il avait été "éduqué" dans un univers très cérébral. Il était assistant parlementaire en France.

Sacha a toujours été attiré par les arts plastiques depuis qu’il était petit. D’autres ébénistes racontent qu’ils ont toujours aimé dessiner et fabriquer des objets, quand ils étaient enfants.

Qu’est-ce qu’on fait concrètement quand on est ébéniste ?

L’ébéniste travaille uniquement le mobilier. Il ne faut pas confondre ce métier avec celui de menuisier, qui lui travaille le bois mais dans le bâtiment et fabrique des installations, des charpentes...

L’ébéniste a clairement la touche artistique et créative en plus. Il va imaginer, concevoir et fabriquer avec tout un savoir-faire des meubles à la demande des clients. Il va aussi reproduire des meubles anciens. Enfin, il peut aussi réparer des meubles usagés.

La plupart du temps, l’ébéniste travaille sur des séries limitées.

Un métier passion

Si tu veux t’installer à ton compte, c’est un métier dans lequel tu peux avoir énormément de liberté. Tu gères ton temps. La routine n’existe pas.

L’ébéniste passe par différentes étapes : il dessine le meuble, il choisit les essences de bois. Il modélise son meuble avec des applis de PAO. Il passe ensuite à la fabrication du meuble. Il découpe ses pièces, les rabote. Puis vient l’opération de placage dans laquelle les feuilles de bois sont collées. Enfin, il finit avec le ponçage, le cirage et le vernissage.

meuble bois

Il passe donc la plupart de son temps dans son atelier.

Ce que tu peux apporter à ce métier quand tu te reconvertis !!!

Mais ce n’est pas tout. Si l’ébéniste s’installe à son compte, il va devoir apprendre à composer avec le client, le surprendre, trouver un terrain d’entente entre la qualité, le prix et la demande.

Quand tu effectues une reconversion, tu ne pars pas de rien !!! Au contraire, de nombreux ébénistes reconvertis m’ont dit que leur expérience dans le monde de l’entreprise est un atout précieux. Ils réinventent le métier d’ébéniste : Ils renforcent la communication, le marketing et le développement commercial dans un métier souvent considéré comme très traditionnel. Une ébéniste me racontait que grâce à son ancien métier de commerciale, elle avait su être hyper ingénieuse et créative pour trouver ses clients. Elle avait pu miser sur ses forces.

Si tu ne t’intéresses qu’à l’aspect manuel du métier, pense à t’associer avec une personne qui sera plus à même de développer cette partie de l’activité.

L’envers du décor !

atelier ébéniste

C’est un métier qui nécessite d’être très souvent debout.

Tu vis dans le bruit en permanence avec les machines. La poussière fait aussi partie de ton environnement.

Tu dois transporter des objets lourds.

Tu n’as pas d’horaires précis mais tu vas travailler énormément...mais quand on aime, on ne compte pas :-)

C’est un travail qui nécessite de l’organisation, de la patience et de la minutie.

Le stress fera partie du quotidien surtout au début de ton aventure entrepreneuriale quand tu devras respecter les deadlines et trouver tes clients. C’est ce qui attend tout entrepreneur qui démarre dans n’importe quel secteur d’activité.

Tu seras multitâches et développeras aussi bien le site internet, ta présence sur les réseaux sociaux, le démarchage commercial, la comptabilité, les fournisseurs….Bref, tu ne vas pas passer ton temps à faire que des meubles !!! C’est ce qui est aussi enrichissant.

Comment se former ?

travail bois

Avant toute chose, je te suggère de fabriquer quelques meubles, de rencontrer des ébénistes, de parler avec eux pour t’imprégner de leur univers. Tu sauras si c’est vraiment ta vocation !

Pour concrétiser ta reconversion d’ébéniste, tu peux effectuer une formation. Elle n’est pas obligatoire, mais recommandée si tu veux apprendre l’art du métier, les techniques, le savoir-faire.

Je te conseille de choisir une formation reconnue par la profession.

Se reconvertir avec un CAP

La formation la plus classique est le CAP d’ébéniste. Cette formation dure deux ans. Ensuite, tu peux choisir une spécialisation. C’est ce qu’a fait notre mentor Sacha. Il estime qu’elle lui a été plus que bénéfique.

Les CAP sont proposés par les CFA (centre de formation des apprentis), les lycées professionnels....

Il y a différents choix : CAP ébéniste, CAP arts du bois options marqueteur ou sculpteur ornemaniste et CAP dessinateur pour l'ameublement. Tu dois choisir ta formation en fonction des spécialités que tu souhaites avoir.

D’autres écoles te proposent un CAP d'ébéniste qui dure un an, comme c’est le cas à l’école Boulle ou l'école de la Bonne Graine à Paris.

Autres formations et financements

Tu peux aussi te former en passant par des écoles spécialisées. Une ébéniste m’avait dit qu’elle s’était formée à l’école supérieure d’ébénisterie d’Avignon. La formation avait duré un an.

Pour toutes ces formations, tu peux obtenir un financement par ton CPF (compte personnel de formation) ou par le Pôle Emploi.

Certaines régions mettent également en place des dispositifs d’aide pour les reconversions d’ébéniste et te permettent de financer ta formation.

Ce que tu dois savoir

Souvent, dans des formations classiques, tu vas te retrouver avec des étudiants plus jeunes que toi. Au début, cela peut être déconcertant mais au fil des jours, ta passion vas te faire comprendre pourquoi tu es là et l'échange entre générations, c'est hyper stiumulant !

Enfin, toutes ces formations vont te permettre d'apprendre les bases de ce métier qui est très technique et en même temps, elles te donneront accès à des stages en entreprise. Les stages sont essentiels quand tu envisages une reconversion. Tu seras en immersion dans ton futur univers de travail et tu apprendras encore plus vite ton nouveau métier.

Dernier point, être ébéniste n'est pas un métier réservé qu'aux hommes, de nombreuses femmes se sont reconverties dans l'ébénisterie avec succès.

En conclusion

nature bois

Être ébéniste n’est pas qu’un métier. C’est une vocation.

Tu es tourné.e vers des valeurs proches de la nature, tu crois en des valeurs humaines, en une économie moins standardisée et Sacha pourra infiniment plus t’en parler, il a tout quitté pour vivre de sa passion.

Nous allons t’aider à prendre ta décision et à devenir ébéniste.

Ça n’est pas réservé qu’aux autres. Toi aussi, tu peux y arriver.

Tu veux devenir ébéniste mais tu as peur de te tromper de voie.

Tu ne sais pas si ça te convient vraiment ?

Tout ce que tu cherches c’est une personne qui te dirait comment faire pour réussir.

Sacha, notre mentor était comme toi.

Il avait une bonne situation, il avait peur de se tromper, peur de tout perdre.

Et il a osé.

Il est devenu ébéniste.

Et aujourd'hui, il est heureux.

Il va te transmettre son expérience et répondre à toutes questions pour que tu n'aies plus peur et que tu puisses te lancer !

Il va te dire comment faire pour réussir.

La suite de ta vie va peut-être dépendre de cette échange alors...

CONTACTE-LE


Écrit par Gwladys de Tinallagi.
Crédit photos :
Sacha photo de Jean-Pierre Lengrand.

Abonne-toi à notre newsletter du changement !

Reçois des articles inspirants, nos conseils et des témoignages pour réussir ton projet de vie.