Grégoire a laissé un job corporate pour devenir boulanger

Paris
Avant J'étais responsable programmes dans une grande entreprise. Spécialisé en finances et gestion, j'encadrais une dizaine de personnes et je vivais à Dubai.

Situation

J'ai 33 ans et je vis avec ma compagne à Paris. J'ai changé de vie en 2016.

Histoire

"Après des études de finances à Paris Dauphine, j’ai eu l'opportunité de travailler à Dubai pour une grande entreprise. A 26 ans, je gérais une équipe de 10 personnes. Et puis, j’ai souhaité rentrer en France. Je savais que j’allais baisser en salaire et surtout perdre en responsabilité.

Dans ma famille, nous avons toujours eu un attachement au pain et je suis un passionné de nourriture. Du coup, je me suis dit, je vais perdre en motivation si je continue à faire mon job avec un niveau de responsabilité et un salaire plus bas. Pourquoi ne pas changer ? J’ai cherché ce que je pouvais faire et les choses sont venues simplement : l’amour pour le pain, pour la nature et pour la terre.

Je me suis renseigné et j’ai vu que le métier de boulanger pouvait avoir un bel avenir. J’ai commencé en allant frapper aux portes des boulangeries pour leur demander s’ils avaient du travail. J’ai été vendeur. Et dès que je pouvais, j’allais voir ce qui se passait derrière ! Cette expérience m’a permis de me dire que cette vie était faite pour moi. Je n’avais aucun problème à me lever tôt et à travailler énormément !

J’ai passé mon CAP de boulangerie puis j’ai travaillé dans différentes boulangeries et par des amis, j’ai rencontré celui qui allait devenir mon associé Thomas. Nous avons cherché un fond de commerce et l’aventure a vraiment démarré pour nous 2.

En juin 2016, nous avons ouvert notre boulangerie à Paris. Les journées étaient longues mais tellement excitantes et je me rendais compte que ce que je faisais était réellement utile. Mon pain était de qualité. Je faisais en sorte de bien nourrir mes clients ! Et ils revenaient.

Alors bien sûr, pour être boulanger, il faut accepter de travailler beaucoup, d’avoir ce sens de la perfection pour faire toujours mieux mais pour moi, je ne le ressens pas comme du travail. Je m’éclate tous les jours. Et j’ai mon entourage qui me soutient.

Aujourd’hui, notre boulangerie est rentable. nous avons ouvert un salad bar et nous allons continuer à grandir. Je me sens à ma place et j’ai un associé qui partage mes valeurs. "

photo gallerie mentor Gregoire.b.mentor photo gallerie mentor Gregoire.b.mentor photo gallerie mentor Gregoire.b.mentor

Pour en savoir plus sur Grégoire

https://www.boulangerie-montgolfiere.fr/

https://www.facebook.com/BoulangerieMontgolfiere

https://www.instagram.com/boulangerie_montgolfiere/

photo mentor Gregoire.b.mentor

Tu veux être prévenu.e dès que ce mentor sera disponible ?

Donne-nous ton nom et ton email

×

Abonne-toi à notre newsletter du changement !

Reçois des articles inspirants, nos conseils et des témoignages pour réussir ton projet de vie.