Fabien est devenu co-propriétaire d'une domaine viticole

Toulouse
Avant J'étais directeur du marketing et de la communication dans un grand groupe, expatrié pendant une quinzaine d'années.

Situation

J'ai 40 ans. Après quelques années d'expatriation en Chine et au Moyen-Orient, je suis rentré en France à Toulouse en 2018. Avec ma compagne, nous avons trois enfants, deux garçons de 12 et 11 ans et une fille de 7 ans.

Histoire

"Je pensais avoir la belle vie ! Après mes études de commerce, j’obtiens mon premier job en Chine ! Ca y est, je vais m’expatrier. Dans les années 2000, la Chine, c’était l’eldorado. Je travaille pour un grand groupe dans les services de restauration. Je grimpe peu à peu les échelons. Au bout de quelques années, j’obtiens un poste de directeur de zone au Moyen-Orient et intègre le comité exécutif d’une société de près de 2 milliards de chiffres d’affaires . Entre- temps, j’ai eu une famille, nous partons tous à Oman. Et puis nous nous envolons pour le Qatar. Mon quotidien est celui dont j’avais rêvé

Je passe mon temps à tout optimiser : mon sommeil, ma productivité… car je travaille énormément et je veux être toujours plus performant. Au final, je suis à bout et le burn out me guette. Ma vie familiale en pâtit. C’est le début du changement. Je décide d’acheter une franchise de restaurant McDonalds et puis au dernier moment, je me rends compte que ce qui me passionne c’est le vin, je rêve de reprendre une exploitation viticole.

Mes parents étaient hôteliers restaurateurs, j’ai toujours su au fond de moi qu’un jour je serai moi aussi entrepreneur. Je n’y connais rien en domaine viticole et en plus j’ai toujours vécu à l’étranger mais je me décide de tenter l’aventure malgré tout. Je me donne 2 mois pour trouver l’exploitation. Je rencontre des viticulteurs, des entrepreneurs du secteur, je me renseigne sur les prix. Je trouve le domaine. Il va falloir faire une levée de fonds ! Je cherche 1 million d’euros ! Je fais le tour de mon réseau et décide d’accueillir des investisseurs au capital. J’apprends tous les jours, je cherche aussi à financer le projet par des fonds d’investissement et les banques.

Après une année, l’acquisition du domaine de 43 hectares est conclue. A nous maintenant de développer cette entreprise pionnière du vin bio. J’ai trouvé ce qui me rend heureux. Je me sens utile, j'ai une responsabilité sur l'écologie à mon niveau et surtout, je voulais que mes enfants soient fiers de moi."

photo gallerie mentor Fabien.r.mentor photo gallerie mentor Fabien.r.mentor photo gallerie mentor Fabien.r.mentor

Pour en savoir plus sur Fabien

https://www.facebook.com/winesvoluptatem/

https://www.instagram.com/voluptatemofficial/

×

Abonne-toi à notre newsletter du changement !

Reçois des articles inspirants, nos conseils et des témoignages pour réussir ton projet de vie.